Dany TRAN - Comment la télévision peut-elle maintenir son pouvoi

October 12, 2014  |  By  | 


Mémoire en vue de l’obtention du Certificat d’Etudes Politiques Spécialité Intelligence Economique de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix en Provence La télévision est le premier média en France et a été développée à partir des années 1930. Elle se caractérise comme étant un monde fermé et un écosystème autonome. Alors que le nombre de chaînes a été multiplié depuis la création de la télévision et qu’elle compte aujourd’hui 239 chaînes numériques, elle est désormais plus menacée que jamais par un concurrent colossal : internet. Si tout semble les distinguer au premier abord car internet est un monde ouvert dont le contenu dépend de ses utilisateurs mêmes, ce dernier est aujourd’hui capable de proposer une offre similaire à celle de la télévision. Comment la télévision peut-elle maintenir son pouvoir face à la montée d’internet ? Les séries télévisées et les films sont disponibles de façon plus rapide et gratuite sur internet grâce à des offres illégales, les informations sont également disponibles en ligne sur différents sites internet, et si la télévision possède ses émissions exclusifs telles que les unscripted, internet possède les siennes avec les vidéos amateurs et les web-séries. Internet va plus loin et propose plus de liberté à ses utilisateurs. De nouveaux modes de consommation apparaissent alors tels que le binge-watching ou le contrôle du contenu. Face à cela, la télévision perd des téléspectateurs et son pouvoir est donc menacé. Afin de maintenir ses trois pouvoirs (social, culturel et économique), la télévision doit s’adapter. Elle se concentre déjà sur plusieurs pistes de développement : la télévision de rattrapage, la télévision sociale et la télévision interactive. Cependant, une question se pose : doit-elle supprimer ses grilles de programmes ? Après plusieurs entretiens d’experts, une observation participante et une enquête qualitative, nous pensons qu’il faut conserver les grilles de programmes. Ces dernières permettent de créer des rendez-vous, des évènements, des habitudes. De plus le format linéaire de la télévision a un pouvoir économique plus important que celui de la version déprogrammée et donc non-linéaire. Il faut se concentrer sur le développement d’offre de services complémentaires et sur les émissions unscripted et évènementielles. Dans plusieurs années, peut-être 5 ou 10 ans, il est possible qu’une très grosse majorité de l’audience se fasse en non-linéaire. Il pourra alors être jugé plus rentable à ce moment-là de suivre la théorie de la déprogrammation. Même dans ce cas, il faudra conserver certains programmes en linéaire pendant les heures de grande écoute et plus particulièrement le prime-time.

More from Dany